Friday, April 17, 2009

Close to Jiri


ENG : This last two days have been exhausting but full of meetings.
This morning, Louis-Philippe wanted to grant him a late sleep by waking up at 4 a.m (instead of 3a.m since the begining). When he woke up to leave, the gate of the garden where he slept had been closed. As he had closed his door with keys inside, he was blocked in the courtyard. So he finally slept one hour more in a open room before the gate reopened and starting his walk again...

The typical day starts around 4a.m with a walk during the short time where the weather is still fresh. Then he takes several short breaks and he can thus start a short tasting with locals. Ascent of passes are hard. At the end of the day, generous inhabitants invite him to have a tea and sometimes offers him hospitality.

Chocolate is distributed along the road as foreseen. Yesterday, LouPhi, stoped in the middle of a small village to improvise a tasting. The first two minutes he managed to maintain some order in front of the table where was the chocolate, then...everybody rushed on chocolate!
People are very curious to see someone walking on this part of the road usually not used by trekkers and its favorises beautiful meetings and many discussions.

No more than 30 km before Jiri and the start for the roof of the world.
The rest of the team has to face with local constaints of tranport (strikes, and so on) but the moral is still high.


FRA: Ces deux derniers jours ont été éprouvants mais incroyablement riches en rencontres.
Ce matin, Louis-Philippe a voulu s'accorder une grasse matinée en se levant à 4h du matin (au lieu des 3h habituels depuis le départ !). Lorsqu'il s'est levé pour partir, le portail du jardin dans lequel il dormait était fermée. Comme il avait refermée la porte avec les clefs à l'intérieur, il s'est retrouvé coincé dans la cour. Il a finalement dormi une heure supplémentaire dans une pièce ouverte avant de se faire ouvrir le portail et reprendre la route...
La journée type commence donc vers 4h du matin avec une marche à la fraîche entrecoupée de courtes pauses qui donnent lieu à une petite degustation avec la population. Les ascensions de cols sont particulièrement difficiles. En fin de journée, les habitants, généreux proposent de venir prendre un thé et parfois offrent l'hospitalité.

Le chocolat est distribué comme prévu le long de la route. Hier, LouPhi s'arrête au milieu d'un village pour improviser une dégustation. Les deux premières minutes, il a réussi à maintenir un semblant d'ordre devant la table ou était le chocolat... puis tout le monde s'est rué sur les chocolat!
La population est très curieuse de voir marcher quelqu'un sur cette partie de la route habituellement délaissée des trekkeurs ce qui favorise de belles rencontres et de nombreux échanges.

Plus qu'une trentaine de kilomètres avant Jiri et le départ vers le toit du monde...
Le reste de l'équipe est un peu soumise aux contraintes de transport (grèves, etc) du pays mais le moral reste bon.